Belgique Pascal Delwit s'est livré sans filtre dans une interview accordée à nos confrères de Bruzz.

À l'issue des élections communales du 14 octobre, le PTB a effectué de bons scores dans plusieurs communes, dont Molenbeek, Charleroi et Liège. Avant les élections, le PS déclarait ne pas "fermer la porte" au PTB. Des négociations se sont donc entamées entre les deux partis de gauche, au lendemain du scrutin, dans ces villes où les socialistes sortent vainqueurs. Cependant, ce 25 octobre, à Molenbeek et Charleroi, les discussions sont rompues. Pour la première, on ne veut pas "un retour au clientélisme du passé", on veut diminuer le salaire du bourgmestre et des échevins. Pour la plus grande ville wallonne, on dénonce "la mascarade" des socialistes qui veulent "pratiquer la même politique libérale". Bref, le parti socialiste ne s'entend pas avec son petit-frère aux racines marxistes-léninistes. Exception faite à Liège, où les discussions se poursuivent et où "il y a du respect entre les partenaires".

"Leur plus grand ennemi est le PS"

Dans une interview réservée à nos confrères flamands du magazine Bruzz, Pascal Delwit, politologue à l'ULB, a analysé la montée du PTB à Bruxelles. "Le PTB a surtout réalisé de bon scores dans les communes où réside un électorat avec des racines maghrébines. Je crois qu'il a su capter les voix d'une population jeune issue de l'immigration (...). Le PTB reste un parti avec une structure très centralisée. Leur plus grand ennemi est le PS. Leur principal objectif reste de tuer politiquement les socialistes. Il réclame une rupture sans savoir véritablement ce qu'elle contient", analyse-t-il.


"Je n'ai peur de rien mais s'il obtient une majorité absolue en Belgique, je déménage. Ce n'est pas une blague", s'empresse-t-il de rajouter.

"Je n'ai pas vu venir sa victoire"

L'éviction du MR de Molenbeek, c'était une grande surprise pour Pascal Delwit. "Je dois bien avouer que je n'avais pas vu venir sa victoire. Le fait qu'elle soit la fille de son père a forcément joué un rôle. Tout le monde connaît le nom de Moureaux à Molenbeek", a conclu le politologue.