Des informations plus précises sont tombées ce mercredi sur le plan de vaccination belge et plus précisément sur la liste des commodités, donc des personnes à risques qui entreront en ligne de compte de manière prioritaire pour la vaccination. Un accord a été trouvé ce mercredi matin dans la conférence interministérielle entre ministre de la Santé, qui devrait être officialisé sous peu.

Ce mercredi, le cabinet du ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, nous a confirmé la liste des pathologies qui seront prises en compte, donc des comorbidités, pour la phase de vaccination du mois de mars.

Voici les 14 causes prioritaires:

Les maladies pulmonaires chroniques

Les maladies cardiovasculaires chroniques.

Les maladies neurologiques chroniques, telles que la démence.

Le diabète de type 1 et 2.

Personne atteinte d’un cancer ou d’une tumeur.

Maladie du foie chronique.

Maladie chronique des reins.

Insuffisance rénale.

Obésité.

Patients immunodéprimés. Patients récemment transplantés ou sur une liste d’attente.

Hypertension.

Trisomie 21.

HIV.

Maladies orphelines.

© IPM

Pour rappel, après les maisons de repos et le personnel hospitalier, le mois de février sera consacré à la vaccination du personnel de soins de santé de première ligne. Le mois de mars doit être consacré aux plus de 65 ans, aux fonctions critiques dans les secteurs essentiels mais aussi aux patients à risques, donc présentant des comorbidités, avec des vaccins Pfizer, AstraZenecca et Moderna. Ces personnes seront vaccinées dans des centres de vaccination. La vaccination du reste de la population débutera en juin.

© D.R.