Belgique Six mois plus tard, que devient "la femme qui a fait tomber le gouvernement wallon" ?

Notre système parlementaire est ainsi fait que des personnalités relativement ordinaires peuvent avoir une influence extraordinaire. En bien ou en mal.

Le 18 mars dernier, le départ de Patricia Potigny du MR résonne comme un coup de tonnerre dans le ciel wallon. La députée wallonne, montée au Parlement comme suppléante de Véronique Cornet, décédée, rejoint les Listes Destexhe. Le gouvernement wallon, qui ne tient qu’à un siège, tombe. Conséquence : des dossiers mastodontes, comme la réforme des APE et l’assurance autonomie, ne passent pas la rampe.

Qu’est devenue la protagoniste de ces évènements ?