Invitée sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche, Petra De Sutter, vice-Première ministre en charge des Entreprises publiques et de la Fonction publique (Groen), a déclaré que le gouvernement ne "voulait pas rendre la vie plus difficile pour les gens qui vivent dans les communes frontalières": "Si on a l'habitude de faire ses courses de l'autre côté de la frontière, il n'y a pas de souci", explique-t-elle, "Par contre, si on vient de l'autre côté de la Belgique pour aller en France, ce ne serait pas essentiel."

RTL Info a souhaité obtenir plus de précision à ce propos. Selon leurs informations, les autorités ont établi qu'il était nécessaire d'habiter au maximum à 20km d'une frontière pour pouvoir se rendre dans un pays voisin.

Cependant, il faut évidemment toujours se conformer aux règles en vigueur dans le pays frontalier. Par exemple, un test PCR négatif de moins de 72 heures est nécessaire pour aller en France.