Il s'agit surtout de jeunes enfants scolarisés dans l'enseignement maternel ou primaire. Un tiers (602) de ces enfants sont accueillis dans des écoles de la province d'Anvers, suivie par les provinces de Flandre orientale (403), Flandre occidentale (294), Brabant flamand (286), Limbourg (196) ainsi que dans les écoles flamandes de Bruxelles (46).

Le parlement flamand devrait approuver ce mercredi un décret d'urgence qui prévoit un soutien aux écoles dans l'accueil d'élèves ukrainiens. Les établissements recevront des moyens supplémentaires. Des cours devraient également être donnés dans les infrastructures d'accueil collectives. Un deuxième décret d'urgence est également attendu pour faire en sorte que des cours soient donnés en ukrainien par des enseignants ukrainiens.