Elle ne souhaite plus non plus que des trains arrivent entre 9 et 16h. "Nous avons besoin d'un temps mort", justifie-t-elle.

Seuls les habitants, les propriétaires d'une seconde résidence ou les touristes qui restent plusieurs jours seront autorisés dimanche. Des contrôles de police sont prévus aux différents accès à la station balnéaire