Cela fait plus d'un an que le destin des salons de coiffure est indécis. La fermeture de ces salons provoque le débat et l'incompréhension chez ces derniers qui assurent que les mesures d'hygiène peuvent y être respectées. Aucune étude fiable n'avait pu éclaircir les décideurs sur les véritables risques de contaminations dans ces salons.

Cependant, dans le dernier rapport du GEMS, les experts alertent sur les possibles effets négatifs qu’entraînerait un assouplissement des mesures dans cette période instable de la pandémie. Dans ce rapport, il est indiqué que parmi les 50 000 coiffeurs et spécialistes de la beauté du pays, le nombre de contaminés serait significativement plus important que pour le reste de la population.

Selon leurs calculs entre 2.000 et 10.000 clients pourraient être contaminés chaque semaine. La durée de la séance, dépassant les 15 minutes, serait un facteur de transmission du virus, sans oublier la proximité entre le client et le coiffeur.

Pour rappel, la réouverture des salons de coiffure est soumise à plusieurs critères: des mesures strictes pour ces salons, ainsi qu'une situation de la pandémie sous contrôle avec des contaminations à la baisse... ce qui n'est pour l'instant, pas le cas !