Belgique

Ils sont mobilisés par le ministre de l 'Intérieur pour combler les défaillances des milliers de policiers placés sous certificat médical dernièrement, en signe de révolte...

La DH le révélait hier : la sécurité du sommet Eurotop, qui commence ce mercredi à Bruxelles, est fortement compromise. Et pour cause, alors que de nombreux policiers prévoyaient des actions, des fuites ont mené plusieurs bourgmestres à lancer des réquisitions. Du coup, les policiers ont décidé de se mettre en maladie. Des centaines d'entre eux, en province de Liège et à Bruxelles, avaient déjà rentré leur certificat médical hier, en signe de protestation et d'écoeurement des manoeuvres à leur égard, tant à l'échelon fédéral que communal.

Restait donc à pallier le trou sécuritaire, ce mercredi, au sommet Eurotop... Selon nos infos, Jan Jambon (N-VA), ministre de l'Intérieur, vient de réquisitionner l'armée pour assurer la sécurité autour du sommet Europe Asie. Quelque 150 militaires vont donc converger vers Bruxelles dans les prochaines heures pour combler la défaillance de milliers de policiers qui se sont fait porter pâle, ces dernières heures.

Les quatre organisations syndicales représentatives exigent que le Ministre de l'Intérieur vienne s'expliquer et diffuse un message clair et fort aux policiers après l'annonce des réquisitions, indique le SNPS.

A Liège, une cinquantaine de policiers sont absents de la zone

Une cinquantaine de policiers liégeois ont décidé d'être solidaires avec leurs collègues en s'absentant dès ce mercredi à Liège, a indiqué en fin de matinée la police de la zone liégeoise. A la suite des différentes actions des syndicats policiers, une cinquantaine d'agents liégeois ont décidé de s'absenter ce mercredi en solidarité avec leurs collègues.

Ainsi, l'accueil des commissariats de Wallonie Liège Centre, des Guillemins, de Saint-Léonard et de Chênée sont fermés ce 17 octobre. Pour tout problème urgent ou information, les citoyens sont invités à se rendre aux accueils des autres commissariats de police.

"Seuls 20 policiers liégeois sont prévus pour jeudi et 10 pour vendredi au sommet européen. S'ils devaient manquer à l'appel, aucun remplacement ni réquisition ne sera possible et ce, afin de préserver prioritairement la sécurité des Liégeois", a souligné mercredi matin la zone de police de Liège. "Nos objectifs sont avant tout de maintenir nos missions."