Jusqu'à aujourd'hui, quatre infections à la variante brésilienne ont été officiellement détectées en Belgique. Parmi ces contaminés, un agent de la zone de police Zennevallei, dans le Brabant flamand, est en quarantaine depuis plusieurs jours rapporte HLN. Il pourrait cependant ne pas être le seul: 30 autres policiers ont également été testés positifs au coronavirus. Il y a donc de fortes chances pour que certains d'entre eux, voire tous, aient contracté le mutant brésilien.

"Un certain nombre de personnes ont travaillé mercredi, jeudi et vendredi ensemble et des infections ont pu avoir lieu car nous n'avons eu les résultats que le vendredi après-midi", explique le chef de police Mark Crispel à VTM Nieuws.

Entre-temps, les membres de la famille des agents en quarantaine ont également été infectés. Il est vraisemblable que nous soyons donc en présence d'un premier cluster de ce variant brésilien sur notre territoire.

Pour rappel, la dangerosité de ce variant provient de sa plus forte contagiosité ainsi que de sa résistance plus importante aux anticorps. Il est probable que cela impacte l'efficacité des vaccins.