La commission spéciale Covid, présidée par le député Robby De Caluwé (Open VLD), doit se pencher sur plusieurs aspects de la crise, comme la préparation de la Belgique, la gestion du matériel médical (masques, etc.), ou la communication des autorités.

Les parlementaires doivent s’entourer de quatre experts, deux francophones. Trois sont déjà connus : il s’agit de l’épidémiologiste Yves Coppieters (ULB), l’infectiologue Leila Belkhir (UCL) ainsi que la consultante en gestion de risque et sécurité, Floor Lams. Le quatrième expert, censé se charger d’économie et de santé, et nécessairement néerlandophone, n’a toujours pas été trouvé. Les membres de la commission ont déjà essuyé trois refus (Peter Piot, Geert Bouckaert et Patrick Soentjens) alors que la prochaine réunion a lieu ce vendredi.

Les personnes sollicitées ont refusé pour des raisons de non-disponibilités, d’agenda.

La désignation de cet expert constitue l’un des points à l’ordre du jour de la première commission. Le nom de l’ex-médecin chef du service médicale de la Défense, Geert Laire, est pour l’instant sur la table. D’autres noms ont été proposés, tels Bruno Gryseels, proposé par le CD&V, ou Ri De Ridder (président de l’ONG Médecins du Monde), proposé par le PTB. "Les quatre rapports devaient initialement être remis pour le 24 août afin de faire un rapport commun. Finalement, ce sera quatre rapports d’experts séparés. Actuellement il nous manque encore un expert et c’est donc compliqué de commencer les travaux. La commission patine pour ses débuts. On a voulu aller très vite, peut-être trop" , nous glisse une source bien informée.