La Belgique compte désormais 5.163 décès liés au coronavirus. Ces dernières 24 heures, 313 Belges ont perdu la vie des suites d'une contamination au covid-19 - 114 à l'hôpital et 199 en maison de repos. Comme le reflète le bilan présenté par le centre national de crise et le SPF santé publique, les homes sont particulièrement touchés par l'épidémie de coronavirus. Une grande partie des décès enregistrés dans le cadre de cette crise sanitaire l'est dans les maisons de retraite. " Nous vivons deux épidémies", a estimé l'épidémiologiste Marius Gilbert (ULB) sur Twitter. " La première est celle liée à la transmission qui se déroule dans la communauté et est globalement sous contrôle grâce au confinement. La deuxième se déroule actuellement dans les maisons de repos, avec des incertitudes sur les causes de décès."


Selon l'expert, membre de la task-force chargée du déconfinement, cette "deuxième épidémie" expliquerait en partie le "ralentissement des hospitalisations plus lent qu'espéré". "Dans les chiffres d'hospitalisation se mêlent des infections qui se sont faites dans la communauté, et d'autres au sein des maison de repos", explique l'épidémiologiste. Qui plus est, comme le montrent les deux graphiques épinglés par Marius Gilbert, il existe deux dynamiques différentes en ce qui concerne le nombre de morts dans les hôpitaux (qui tend à se stabiliser) et celui dans les maisons de retraite (qui augmente de jour en jour). "D'autant plus vrai si l'on prend en compte que certains décès en hôpital sont des patients venus des maisons de repos", ajoute encore le spécialiste.


La Première ministre, Sophie Wilmès, était revenue ce mercredi 15 avril lors de la conférence de presse du conseil national de sécurité sur les lourdes pertes dans les établissements pour les personnes âgées. "Si la Belgique a fait le choix de la plus grande transparence dans la communication liée, ou peut-être pas, au Covid-19, il semble toutefois que certains rapportages soient surévalués", avait décrété la libérale. Pour Marius Gilbert, même si il est vrai que des décès dans les homes découlent de causes incertaines, "une très grande proportion est directement liée au covid-19".