Belgique Depuis que la déclaration de politique régionale (DPR) a été mise sur pied, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur ses contours financiers. La trajectoire budgétaire a été reportée à 2024 (au moins) au lieu de 2022. La dette wallonne ne diminuera pas, alors qu’elle est déjà assez élevée – la dette gérée en propre passerait de 11 à 16 milliards de 2019 à 2024. Cerise sur le gâteau : un plan d’investissements de 4 milliards d’euros, notamment dans la mobilité, la recherche, l’innovation et l’énergie, serait acté durant la législature, « en bonne concertation avec le fédéral » (on demande à voir).
(...)