En novembre dernier, les autorités fédérales avaient lancé une campagne de communication pour encourager les Belges à maintenir leurs efforts dans la lutte contre la pandémie, notamment une vidéo qui parlait d'"une équipe de 11 millions" contre le coronavirus.

Un slogan qui n'était pas du goût de Theo Francken. Le nationaliste flamand l'avait fait savoir dans un tweet, en novembre. "Utiliser abusivement la mort et la souffrance de milliers de personnes afin de vendre un programme 'violet-vert' [NDLR: du nom de la coaltion entre libéraux, socialistes et écologistes]. De mauvais goût", avait-il écrit à l'époque, partageant la photo d'une affiche de la campagne.


Cette dernière se terminant début février, Theo Francken est revenu sur le sujet ce mercredi à la Chambre. Il a demandé si une nouvelle initiative serait lancée pour sensibiliser la population belge. Sans réponse du Premier ministre, l'élu de la N-VA s'est alors moqué: "On peut donc s'attendre à des affiches samedi ? Pouvez-vous m'informer à l'avance, monsieur le Premier ministre, pour que je ne m'étouffe plus avec mon café?", a-t-il lancé ironiquement.