Ces fraudeurs ont reçu une amende de 750 euros. Ceux qui refusent de payer seront traduits devant le tribunal correctionnel et risquent une peine de prison de cinq ans et une amende jusqu'à 2.000 euros.

La semaine du 19 au 25 avril, 58 personnes en faute avaient été surprises à l'aéroport national.