Selon les statistiques, le taux de vaccination des enseignants dépasse celui de la population de plus de 18 ans dans chaque province flamande. Au total, 94,45% des enseignants présentent un schéma vaccinal complet. Parmi les élèves de 12 à 17 ans, 83% ont reçu au moins une première dose et 76% sont complètement vaccinés. En tenant compte de l'ensemble des élèves fréquentant une école secondaire (y compris ceux âgés de plus de 17 ans), le taux de vaccination atteint 77% (68,5% ont déjà reçu une première injection et 8,82% attendent encore la deuxième). Ces statistiques ne concernent cependant que la Région flamande, aucun chiffre représentatif n'étant encore disponible pour les élèves et enseignants de l'enseignement néerlandophone à Bruxelles. Selon les ministres flamands de la Santé et de l'Enseignement, les efforts se poursuivront encore dans les écoles au cours des prochaines semaines pour augmenter le taux de vaccination. "Je suis heureux qu'autant d'élèves choisissent de se faire vacciner. Plus ils seront nombreux, moins le virus et ses variants circuleront dans cette tranche d'âge", souligne Wouter Beke.

Selon les statistiques, le taux de vaccination des enseignants dépasse celui de la population de plus de 18 ans dans chaque province flamande. Au total, 94,45% des enseignants présentent un schéma vaccinal complet. Parmi les élèves de 12 à 17 ans, 83% ont reçu au moins une première dose et 76% sont complètement vaccinés. En tenant compte de l'ensemble des élèves fréquentant une école secondaire (y compris ceux âgés de plus de 17 ans), le taux de vaccination atteint 77% (68,5% ont déjà reçu une première injection et 8,82% attendent encore la deuxième). Ces statistiques ne concernent cependant que la Région flamande, aucun chiffre représentatif n'étant encore disponible pour les élèves et enseignants de l'enseignement néerlandophone à Bruxelles. Selon les ministres flamands de la Santé et de l'Enseignement, les efforts se poursuivront encore dans les écoles au cours des prochaines semaines pour augmenter le taux de vaccination. "Je suis heureux qu'autant d'élèves choisissent de se faire vacciner. Plus ils seront nombreux, moins le virus et ses variants circuleront dans cette tranche d'âge", souligne Wouter Beke.