Dès vendredi 22h, et jusqu'au 25 avril, les commerces non-essentiels ne pourront plus acceuillir des clients que sur rendez-vous. Il est toutefois possible de s'y rendre avec une personne vivant sous le même toit. Ces commerces pourront également poursuivre leurs activités de livraison et de click and collect.

Le nombre maximum de clients pouvant se trouver simultanément sur place dépend de la taille du magasin, mais le maximum absolu est de 50 personnes.

Les magasins essentiels - entre autres les magasins d’alimentation, les pharmacies, mais aussi les magasins de produits d’hygiène, les magasins de bricolage, les magasins de tissus, les fleuristes et pépinières, les magasins de télécoms et les librairies - peuvent continuer à accueillir des clients sans rendez-vous.

Ces mesures devraient durer un mois.

L'Unizo demande de pouvoir faire des achats à deux

Se rendre dans un magasin non essentiel uniquement sur rendez-vous constitue un coup dur pour les professionnels du secteur, estime l'organisation flamande d'entrepreneurs Unizo. L'administrateur délégué Danny Van Assche souhaite que deux conditions soient réunies pour éviter le pire: le prolongement des mesures de soutien et la possibilité de faire des achats (sur rendez-vous) à deux. "Nous redoutons des faillites. C'était déjà une mauvaise saison, et même pour les magasins qui avaient rouvert, cela ne se passait pas très bien", a commenté M. Van Assche.

Autoriser le shopping sur rendez-vous n'est pas rentable pour les commerçants, mais c'est tout de même mieux qu'une fermeture complète, reconnaît l'Unizo.

>> Découvrir les autres décisions prises lors du Codeco ce mercredi 24 mars