Ce mercredi matin, plus de 14 000 signalements d'internautes ont été enregistrés sur le site DownDetector, à propos de sites web en panne. Ces incidents seraient dus à un problème de réseau majeur de l'hébergeur français OVHcloud, leader européen sur le marché de l’hébergement de serveurs.

A partir de 9h20, parmi les sites web inaccessibles on trouvait : Paris Match, Moustique, La Libre Afrique, Gourmandiz, IPM Group, WhiteFox, Cinebel, le player DH Radio ou encore AdPoint. On pouvait y lire le message "504 Gateway Time-out. Site et mail out". A ce stade, les sites de La DH et de La Libre Belgique restent accessibles, mais certaines conséquences techniques des instabilités d'OVH peuvent perturber votre expérience de navigation ce matin, nous en sommes navrés.

Sur son compte Twitter officiel, OVHcloud Support a précisé que son équipe était "sur le pont pour répondre à vos demandes", quelques minutes seulement avant la panne. Bien sûr, le post a immédiatement été inondé de réponses... A noter que la maintenance d’un routeur était prévue ce 13 octobre entre 9h et 10h30, mais que le service support avait tweeté en anticipation au sujet de cette opération qu'il n'y aurait "aucun impact attendu", car les "appareils seront isolés avant le changement".

Le fondateur et président d'OVHCloud Octave Klaba a dans un tweet attribué la panne à "une erreur humaine", et indiqué qu'elle concernait le "backbone", c'est à dire le réseau de télécommunications qui relie toutes les infrastructures d'OVHCloud.

Deux jours avant la cotation

Cette panne intervient seulement deux jours avant l'introduction en Bourse prévue d'OVHcloud. Officialisée en septembre dernier, cette opération prévue pour le 15 octobre avait obtenu l'approbation de ses documents d'enregistrement auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF).

La somme de 4 milliards d’euros avait été évoquée, mais les objectifs revus à la baisse. Le prix de l’action devrait ainsi être compris entre 18,5 et 20 euros, ce qui valoriserait l'entreprise entre 3,5 et 3,75 milliards d'euros. Si l'opération a effectivement lieu, bien entendu.

© AFP