Le gouvernement Vivaldi a décidé de maintenir deux réacteurs nucléaires au-delà de 2025. Le Mécanisme de Rémunération de Capacité (CRM) sera mis en oeuvre comme prévu. En d'autres termes, l'installation de deux nouvelles centrales au gaz sera subsidiée. La première sera celle des Awirs à Flémalle, la seconde, celle de Seraing.

"C'est vrai, mais nous allons nous battre pour faire bouger les lignes. Dans les groupes techniques qui travaillent sur la question au sein du gouvernement, mais aussi au parlement. Le recours aux centrales au gaz est une aberration et je constate que les écologistes ont décidé de faire de la Wallonie une usine à CO2, tout cela à cause de leur enfermement idéologique", a affirmé M. Bouchez.

Le MR estime qu'il faut prolonger davantage de réacteurs nucléaires. "Notre but n'est pas de ne pas respecter les décisions prises au gouvernement mais d'aller plus loin. Vu les derniers événements, je ne vois pas comment on peut dire aux citoyens que l'on consommera davantage de gaz et faire campagne pour leur dire de baisser leur chauffage de 2°C", a ajouté le président, interrogé par l'Agence Belga.

A l'échelon local, le délégué général du MR et premier échevin de Neupré, Mathieu Bihet, redoute les nuisances que subira sa commune, proche de Seraing, en raison du poste de transformation qu'elle abrite. Interrogé sur Bel-RTL, il a annoncé une opposition aux travaux et à l'octroi des permis.