Finies les rencontres impromptues entre des promeneurs, joggeurs et cyclistes et des chasseurs. C’est en tout cas la volonté du député wallon socialiste Eddy Fontaine, qui souhaite la mise en place d’une application wallonne contenant tous les horaires de chasse.

"Il arrive souvent que des marcheurs, des randonneurs ou des VTTistes soient dans l’impossibilité de pratiquer leur activité parce qu’ils se retrouvent à l’entrée d’un bois qui a été bloqué en raison de la chasse. Pour le moment, il est possible d’obtenir des informations sur les horaires de chasse sur des panneaux ou dans les offices du tourisme mais il faut se déplacer pour le savoir. Ce que je voudrais donc mettre sur pied, c’est un système où les promeneurs n’ont pas besoin de prendre leur voiture pour savoir s’ils ont le droit ou pas de se promener quelque part. Mon but est vraiment d’éviter aux gens de devoir rebrousser chemin ou de se mettre en danger. On sait que huit ou neuf promeneurs sur dix décident quand même de poursuivre leur route quand ils tombent sur un panneau. C’est évidemment hyperdangereux. Et pire encore, parfois il n’y a même pas de panneau indicatif. On n’en parle pas beaucoup mais chaque année, il y a des accidents de chasse en Wallonie, soit entre des randonneurs et des chasseurs, soit entre chasseurs" , observe le député wallon.

Un tel projet existe déjà dans la province du Luxembourg. Le député souhaite pouvoir l’étendre à l’ensemble de la Wallonie. "Les propriétaires de chasses doivent préciser les dates à la commune. Il suffirait de rassembler des données dans une application pour permettre aux randonneurs d’éviter des déplacements et des risques inutiles", poursuit-il.

"Eddy Fontaine a soumis son projet à la ministre wallonne du Tourisme Valérie De Bue ainsi qu’au ministre de la Chasse, qui a précisé qu’une réunion aurait lieu à la fin de l’année avec les différents cabinets et administrations concernés pour mettre en œuvre la proposition du député", précise Nicolas Bonomi son porte-parole.