Belgique

Les groupes MR et Ecolo vont redéposer une motion ce lundi soir. Ils vont demander la démission totale du gouvernement et proposer “de reconduire le gouvernement dans son ensemble à l’exception du ministre Furlan”, explique Pierre-Yves Jeholet, chef du groupe MR au Parlement wallon. 

La séance plénière qui examinera le texte aura lieu jeudi après-midi ou vendredi. Le jour sera définitif lorsque le Parlement wallon se sera accordé avec celui de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui doit normalement se réunir jeudi après-midi.

La motion de méfiance MR-Ecolo est irrecevable, prévient André Antoine

La motion de méfiance déposée par le MR et Ecolo réclamant la démission du ministre des Pouvoirs locaux Paul Furlan en raison du scandale Publifin, et la répartition de ses compétences parmi les autres ministres du gouvernement, n'est pas recevable, a indiqué lundi le président du parlement de Wallonie, André Antoine, sur base d'une analyse des services du parlement. La motion ne propose aucun successeur à M. Furlan (PS), a précisé M. Antoine (cdH) à l'agence Belga. Elle contrevient ainsi à l'article 71 de la loi spéciale sur les Réformes institutionnelles. La motion de méfiance a en effet un objectif constructif et doit donc proposer un successeur au ministre dont on réclame la démission.

En outre, le parlement ne peut s'arroger le pouvoir de modifier le nombre de ministres - MR et Ecolo proposent de passer de huit à sept ministres -, compétence gouvernementale fixée par arrêté.

M. Antoine en a averti les chefs de groupe du MR et d'Ecolo, Pierre-Yves Jeholet et Stéphane Hazée, dont il attend désormais une nouvelle motion, éventuellement élaborée avec les conseils juridiques des services du parlement.

Une telle motion de méfiance constitue une première dans l'histoire parlementaire wallonne. "S'ils me proposent une nouvelle motion, je convoquerai (la séance plénière) dans les meilleurs délais", a assuré André Antoine.