Julien (prénom d’emprunt) a été bien surpris lorsqu’il a appris que sa quarantaine allait durer plus longtemps que prévu. Contacté par nos soins, un centre de tracing bruxellois nous explique que la quarantaine, fixée à dix jours par l’État fédéral depuis le Comité de concertation du 22 janvier, pourrait se voir rallongée de dix jours supplémentaires.

À noter que " dans ce cas précis, le plus important est le dernier contact étroit avec la personne positive, soit le septième jour après son test ", précise un membre du centre de suivi tracing.

Voici donc les deux cas de figure : si une personne avec qui le parent partage son toit (cellule familiale dans la plupart des cas) est positive, alors celui qui n’a pas de symptômes doit attendre dix jours avant de se faire tester à son tour. " Mon fils a été testé positif au Covid-19 dans son école et donc, selon le centre de tracing, je dois attendre dix jours avant de pouvoir me faire tester et rester en quarantaine ", confirme Julien.

À la fin de ces dix jours, l’enfant n’est théoriquement plus contagieux, et l’adulte peut alors réaliser son premier test.

Dix jours se sont ainsi écoulés depuis le test positif de l’enfant. S’ajoutent désormais les sept jours de sa quarantaine à lui, donc 17 au total. Au bout de cette période, l’adulte asymptomatique peut alors réaliser son deuxième et dernier test. En comptant l’attente des résultats, le parent devrait rester au moins 3 jours de plus après s’être fait tester, soit 20 jours.

Et paradoxalement, si le parent présente des symptômes, tout le processus est alors accéléré. " Ma femme a quant à elle présenté plusieurs symptômes deux jours après mon fils, et elle pourra sortir avant moi ", confie Julien amusé. En fait, le centre de tracing l’explique par le fait que "si une personne placée en quarantaine présente des symptômes, elle doit tout de suite se faire tester", et ne doit donc pas attendre les dix jours. " Maintenant que je sais ça, j’espère que je serai positif à mon prochain test pour sortir plus tôt ", plaisante Julien.

Double peine

Conclusion : la mesure de quarantaine est plus lourde si vous ne présentez aucun symptôme. Et à l’inverse, si vous vous sentez mal durant l’isolement de votre enfant, vous serez plus vite testé et plus vite libéré. Double peine donc pour celles et ceux qui a priori ne sont pas touchés par le Covid-19. Une situation que vit mal ce père de famille, contraint à rester chez lui quoi qu’il arrive jusqu’au 15 février. " Je suis en télétravail depuis cette semaine et sincèrement je sens que cette quarantaine va être longue et pénible ".

Mais selon lui, le plus difficile, c’est pour sa fille aînée : "Le plus dur, c’est de voir ma fille de 14 ans qui devra elle aussi rester à la maison jusqu’aux congés de Carnaval", conclut le père de famille. Ces 20 jours de quarantaine risquent une fois de plus de peser sur les Belges, surtout pour ceux qui ne ressentent aucun symptôme…