Belgique

Qui a tenté d'obtenir des informations sur le programme du Parti populaire aura sans doute tapé les lettres "www.pp.be" en lien URL. Mais, ô surprise, alors que l'on croit arriver sur le site web du parti dirigé par Mischaël Modrikamen, c'est sur la page du... MR que l'on débarque. En effet, il est tout à fait possible (et légal) de rediriger un internaute vers un autre site, à partir du moment où l'on a acheté le nom de domaine.

Contacté par LaLibre.be, Frédéric Cauderlier ne s'explique pas cette situation "Je suis incapable d'expliquer cette redirection" , indique le directeur de la communication du MR. "Je suis formel, on n'a pas repris le nom d'autres partis politiques sur le net, et on ne l'aurait certainement pas fait avec un parti de ce type."

Du côté du PP, on apprécie très peu ce tour de passe-passe. M. Modrikamen a d'ores et déjà réagit sur Twitter, via un gazouillis à l'encontre des Réformateurs. Pourtant, cette opération n'a pas obligatoirement été lancée par le parti de Charles Michel. Il ne s'agit pas d'un piratage. En effet, le nom de domaine "pp.be" n'appartient pas au Parti populaire, ce dernier estimant le coût de ce nom trop élevé.