Celles-ci devaient être livrées entre avril et juin, mais notre pays n'en a actuellement reçu que 100.000, comme l'a confirmé le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit), à la Chambre en début de semaine. Jeudi, 40.000 nouvelles doses ont été livrées. Le flou subsiste quant aux prochaines livraisons.

Grâce au fait qu'une seule injection soit nécessaire, le vaccin Johnson & Johnson est un pilier important de la campagne de vaccination belge. Une livraison plus lente pourrait mettre à mal les objectifs vaccinaux belges.