Belgique

Le journal anglais - considéré comme sérieux outre-Manche - insiste sur la facilité de circulation des sympathisants de l'Etat islamique dans l'espace Schengen.

S'appuyant sur une source proche de l'enquête qui se poursuit actuellement en Belgique, le Sunday Times déclare qu'au moins quatre terroristes de l'Etat islamique – dont un fabricant de bombe notoire – sont entrés en Europe en profitant du flux migratoire et sont toujours en liberté.

En plus, le Sunday Times avance qu'ils ne sont pas seuls: des dizaines, voire des centaines, de terroristes supposés ont rejoint l'Europe via la Turquie ou la Libye, au gré des vagues de réfugiés affluant sur le Vieux Continent.

Ces révélations vont dans le sens de certaines déclarations des autorités françaises qui laissent entendre que deux des personnes impliquées dans les attentats de Paris sont passées par la Grèce, comme tous ceux qui fuient la guerre en Syrie.

Et le Sunday Times de finir par une critique à peine voilée de l'espace Schengen: "Ces informations devraient alimenter les préoccupations concernant les facilités avec lesquelles les sympathisants des l'Etat islamique peuvent entrer et sortir de l'espace Schengen, un espace sans frontière qui compte 26 États membres, dont la France et la Belgique, mais pas le Royaume Uni."