Le variant Omicron gagne du terrain en Belgique. S'il ne représentait que 10% des nouvelles contaminations ce vendredi, la part d'Omicron est désormais de 20%. Une augmentation rapide, similaire à ce qu'il se passe au Danemark. La première infection détectée dans le pays date du 22 novembre et depuis, les contaminations au variant Omicron n'ont fait qu'augmenter pour atteindre 38% des cas le 14 décembre. Selon le biostatisticien Geert Molenberghs, il est probable que ce chiffre atteigne désormais 79% et que le variant finisse par représenter la totalité des infections au Covid-19.

"Les Danois ont quelques semaines d'avance sur la courbe que nous suivons", explique-t-il dans un entretien donné à De Morgen. "Omicron représentera environ 95 % des infections d'ici Noël et près de 100 % d'ici le Nouvel An".

Deux doses ne suffisent pas

L'expert tire d'ores et déjà de premières conclusions basées sur les données danoises. Au Danemark, les personnes totalement vaccinées représentent 52% de la population âgée de plus de 12 ans, contre 31% ayant déjà reçu une dose de booster. Or, sur 17.000 personnes infectées par le variant Omicron, 79% étaient doublement vaccinées. À peine 11% d'entre elles avaient déjà reçu une dose booster.

"Cela confirme que deux doses ne suffisent pas, mais qu'une troisième fait la différence", souligne Geert Molenberghs. "L'augmentation chez les personnes ayant déjà reçu une piqûre de rappel reste limitée. Cela correspond à l'estimation selon laquelle une troisième injection offre une protection d'environ 75 % contre l'infection", précise-t-il.

Quant aux données relatives aux hospitalisations, celles-ci semblent suggérer qu'environ 0,5 % des infections liées au variant Omicron nécessitent une hospitalisation, contre 1,5 % pour la souche Delta. Le biostatisticien appelle toutefois à la prudence. "Il est prématuré de conclure que le risque d'hospitalisation est trois fois moins élevé", explique-t-il, même s'il admet que les données relatives aux hospitalisations sont "quelque peu en retrait par rapport aux taux d'infection qui augmentent très rapidement".

À quoi s'attendre en Belgique ?

Les projections des experts danois prévoient entre 9.000 et 45.000 infections quotidiennes ainsi que 120 à 250 hospitalisations journalières d'ici le 24 décembre. Peuvent-elles s'appliquer à la Belgique ? Encore une fois, Geert Molenberghs fait preuve de prudence. "La dynamique exacte peut varier quelque peu d'un pays à l'autre. Nous travaillons sur des projections similaires, mais nous devons d'abord recueillir davantage de données auprès des pays qui nous devancent", conclut l'expert.