"Il y a six ans que nous menons ce combat sans jamais être entendus des responsables politiques. Le 10 mars, nous avons lancé une pétition qui a déjà recueilli 45.251 signatures. Ce sont autant de citoyens qui soutiennent la régularisation de personnes qui vivent en Belgique depuis de nombreuses années", explique un organisateur de la manifestation.

Pourtant, selon les militants, la crise sanitaire et les inondations ont montré que l'aide de chacun est nécessaire. "On ne peut pas relancer l'économie et en même temps encourager la fraude sociale en permettant l'exploitation de travailleurs sans-papiers. La solidarité collective et la reprise économique vont de pair. Le gouvernement doit revoir sa politique d'asile et de migration. Il faut que les sans-papiers aient une chance de s'intégrer et de participer pleinement à la société", estiment les manifestants.