Belgique Raoul Hedebouw (PTB) veut financer son programme par une taxe des millionnaires.

Les derniers sondages (14,8 % en Wallonie et 11,9 % en Flandre), laissent présager une percée historique du PTB dans tout le pays.

Une telle réussite serait incarnée avant tout par un homme : Raoul Hedebouw, dont la personnalité joviale et sans détours séduit parfois même ceux que ses idées rebutent.

La tête de liste fédérale du PTB à Liège est sans nul doute une bête de campagne. Reste à savoir s’il sera, ou s’il a même l’ambition d’être, un grand homme d’État. Nous l’avons rencontré à Charleroi, au café du Luxembourg.

Quelles sont vos priorités en termes de pouvoir d’achat ?

"On demande une liberté totale de négocier les salaires. Qu’on arrête de les cadenasser ! On n’a jamais produit autant de richesse en Belgique. Les entreprises cotées en Bourse ont engrangé 14 milliards de dividendes. Notre autre axe majeure, c’est le retour de la TVA à 6 % pour le gaz et l’électricité. Ce n’est pas normal qu’on paye autant sur le champagne ou le caviar que pour le gaz et l’électricité."

(...)