Belgique

Le gouvernement wallon a mandaté Pegasus, une société de conseils en aéronautique, "pour voir comment contourner Skeyes", a indiqué le ministre régional en charge des Aéroports, Jean-Luc Crucke. 

"Du côté de la Wallonie, nous nous rapprochons de plus en plus d'un bye-bye Skeyes", a-t-il ajouté alors qu'une action menée par l'ACV-Transcom a conduit, jeudi matin, à l'annulation d'une centaine de vols à Bruxelles et Charleroi. Selon Jean-Luc Crucke, la Sowaer - la société wallonne des aéroports - a approuvé en urgence, mercredi, la désignation de Pegasus "pour qu'il détermine comment la Région pourra se passer de Skeyes", une société à propos de laquelle le ministre ne se fait plus "aucune illusion".

"Côté wallon, le marché est lancé et les factures sont toujours bloquées. Maintenant, c'est aussi au Fédéral de voir ce qu'il y a lieu de faire", a ajouté Jean-Luc Crucke, en écho aux déclarations de son homologue flamand, Ben Weyts. "Est-ce que le Premier ministre absent, Charles Michel, peut enfin intervenir dans ce foutoir? " s'est interrogé ce dernier sur Twitter. "Les contrôleurs aériens ont des préoccupations justes mais de mauvais moyens d'action", a-t-il ajouté.