Ce 26 avril, le nombre de contacts autorisés en extérieur passera à 10 personnes maximum. Qu’est-ce que cela signifie concrètement? Pourra-ton par exemple faire un barbecue dans son jardin?

“Il ne s’agit pas d’une bulle de 10, mais d’un groupe de 10, je le rappelle. En pratique, si on peut garder les distances d’1,m 50 entre chacun, on peut faire n’importe quoi. Faire un barbecue et manger ensemble, tout en gardant les distance et garder, je ne dirai pas que c’est impossible ou utopique, mais c’est vachement difficile et cela risque d’être difficile d’organiser ça de façon agréable.”

Que peut-on faire sans risque à 10 en extérieur?

“On peut par exemple se promener.”

La date d’ouverture des terrasses intervient une semaine plus tard que souhaité par le secteur. Ce report a-t-il un intérêt virologique?

“Retarder d’une semaine permet normalement d’avoir un demi million de personnes vaccinées en plus. Espérons d’ici là que le taux de positivité soit plus bas. Il atteint presque 15 % en Wallonie actuellement, ce qui n’est pas très positif... La date de reprise, à nouveau, est une décision politique. Mais il fallait en fixer une pour tout le monde et s’y tenir! Car si on ouvre les terrasses à Middelkerke ou à Liège le 1er mai, mais pas ailleurs, on créé de dangereuses exceptions. Il y a un risque d’appel d’air dans ces villes ! C’est la responsabilité des bourgmestres et des gouverneurs que de faire respecter la date.”

On entend parler par le secteur d’une limitation à 20h pour les fermetures. Cela se justifie?

“L’heure de fermeture est une décision politique.”

Comment faut-il organiser cela pour éviter au maximum les contaminations?

“Normalement, si on veut éviter les transmissions entre les bulles de contacts, il doit s’agir d’une table pour chaque bulle familiale. Mais les politiciens peuvent encore en décider autrement. C’est à eux de trancher.”

Mais comment s’assurer que les personnes à tables appartiennent bien à la même bulle?

“On ne peut pas s’en assurer. Les propriétaires des restaurants ne peuvent évidemment pas vérifier que la table respecte bien le principe de la bulle. Il faut compter sur la bonne volonté des gens.”