Le GEMS, groupe d'experts qui conseille le politique dans sa prise de décisions face à la pandémie, recommandait d'appuyer sur ce bouton, parmi d'autres. Et de réactiver la fameuse "bulle de contacts sociaux", exception belge dans l'arsenal anti-covid, très discutée dans le monde.

A la veille du Codeco de ce 3 novembre, le troisième en 20 jours et le vingtième cettte année, le GEMS préconisait donc le retour de la limitation de nos contacts sociaux à 5 personnes hors foyer maximum, dans la meure du possible, toujours les mêmes individus. Le but ? Casser la chaîne de contacts et de transmissions et, donc, "refroidir" l'épidémie.

Réunis ce matin, les représentants des gouvernements régionaux et fédéral n'ont toutefois pas osé embrayer sur cette mesure "très 2020", hautement symbolique du plus dur de la crise, lorsque les vaccins n'étaient pas disponibles. Et, par ailleurs, difficilement contrôlable.

Gageons qu'elle ne revienne pas sur la table dans quelques jours ou semaines, alors que les fêtes de fin d'année, que nous étions contraints de passer dans une bulle sociale de... une personne l'an dernier, se profilent.

Alexander De Croo et ses partenaires ont toutefois incité les Belges à "limiter leurs contacts" et rester prudents et raisonnables, sans pour autant tomber dans la coercition. Les rencontres devraient se faire plutôt en extérieur, a indiqué le Premier ministre, et l'usage aux autotests ("qui connaisssent un énorme succès et sont d'ailleurs en rupture de stock dans certains supermarchés") a été recommandé par les autorités.