De nouvelles règles en matière de tests et de quarantaines entrent en vigueur lundi. Initialement, il était prévu qu'un enfant en contact avec un membre de son foyer positif au covid pouvait tout de même aller à l'école en l'absence de symptôme.

Belga annonçait samedi que, suite aux critiques soulevées par cette mesure, celle-ci avait finalement été revue. 

Le cabinet de la ministre Bénédicte Linard (Ecolo), en charge des protocoles pour les collectivités de jeunes en Fédération Wallonie-Bruxelles, nous confirme ce retour en arrière, dimanche midi. Si le contact à haut risque a lieu en dehors du foyer, les enfants pourront toutefois quitter leur quarantaine pour se rendre à l'école, comme annoncé précédemment.

On attend toujours que ces mesures soient confirmées dans une circulaire officielle, côté francophone.

"Quand un élève a un contact à haut risque en dehors de son foyer, il peut continuer à aller à l'école car le droit à l'instruction est essentiel. Mais quand ce contact a lieu au sein du foyer, le risque est trop important. Ce point a désormais été éclairci", a de son côté réagi le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts (N-VA).