Belgique

La coupe est pleine pour les forces de l'ordre

Selon nos infos, la sécurité de l'Eurotop qui commence demain à Bruxelles, est fortement compromise. Et pour cause, alors que de nombreux policiers prévoyaient des actions, des fuites ont mené plusieurs bourgmestres à lancer des réquisitions. Du coup, les policiers ont décidé de se mettre en maladie. Des centaines d'entre eux, en province de Liège et à Bruxelles, ont déjà rentré leur certificat médical. 

Le mouvement est né au sein même des forces de l'ordre, sans mobilisation des syndicats. Les policiers se disent écoeurés des manœuvres tant du fédéral que des pouvoirs communaux à leur égard. "Pour les élections, on nous a demandé de devenir les bras armés du politique. On nous a mis la pression pour multiplier les contrôles, tout cela dans un but purement électoral. Là, le fédéral veut nous supprimer nos primes de week-end et d'heures supplémentaires. En gros, ils veulent nous payer au forfait. On est resté forts pour la population pendant des mois mais là, on craque", témoigne un policier qui parle de révolution au sein des forces de l'ordre.

Selon nos infos, rien qu'en province de Liège, de nombreux policiers se seraient portés malades. A Bruxelles, du côté d'Ixelles, trois quarts des effectifs sont absents ce mardi. Il a même fallu faire appel aux dirgeants pour patrouiller cette nuit ! Et le mouvement ne cesse de croître !