Le nouveau président du MR fait monter Philippe Goffin au fédéral pour remplacer Didier Reynders

Le président du Mouvement Réformateur Georges-Louis Bouchez a procédé à la redistribution des compétences ministérielles au sein du gouvernement fédéral, suite au départ de Didier Reynders qui prendra ses fonctions dès demain en tant que commissaire européen.

Il sera proposé au Roi que le député fédéral Philippe Goffin reprenne les compétences de ministre des Affaires étrangères et de la Défense. "Les récents débats internes dans le cadre de l’élection à la présidence du MR ont démontré ses compétences et ses capacités", déclare Georges-Louis Bouchez, qui met également en avant sa maîtrise des langues et en particulier du néerlandais, sa diplomatie naturelle et son expérience parlementaire solide, notamment en tant que président de commission.

Les compétences liées aux Institutions culturelles fédérales et à Béliris seront assumées par la Première ministre Sophie Wilmès, en tant que bruxelloise.

Enfin, David Clarinval, ministre fédéral du budget, devient Vice-Premier Ministre. "David Clarinval a été chef de groupe au Parlement fédéral. Cette expérience est un atout pour la fonction, tout comme son expérience parlementaire importante, ainsi que sa capacité de dialogue et d’ouverture. Enfin, en tant que ministre du Budget, il dispose d’une vision transversale capitale pour assumer cette responsabilité", explique le président du MR.

Denis Ducarme, rival malheureux de Georges-Louis Bouchez pour la présidence du MR et qui ambitionnait le ministère de la Défense, a rapidement fait connaître son mécontentement.. "Je réitère mon message quant à ma disponibilité pour permettre le rassemblement de notre Mouvement et que les près de 40 % qui ont soutenu mon projet soient respectés, a tweeté Denis Ducarme. Le remaniement ne s’inscrit pas en ce sens. Des actes doivent être posés. Le MR n’a pas le choix".

"Je peux comprendre que parfois on n’est pas toujours ravi par un choix, mais Philippe Goffin était aussi candidat contre moi lors de ces élections, je pense donc que c’est aussi un geste de rassemblement, au-delà des seules compétences", a réagi le nouveau président du MR sur la RTBF. "Pour le reste, qu’on me laisse un peu de temps. J’ai été élu hier en fin de soirée. On est samedi. Je peux espérer avoir encore quelques heures pour redéployer le parti", a ajouté Georges-Louis Bouchez. "Et oui je respecte bien évidemment les 38 % de Denis Ducarme, mais il y a aussi une élection qui par ailleurs m’en a donné 62. Je pense que chacun doit maintenir les équilibres, rester dans le rassemblement qui doit être de tous les côtés."