Belgique En cette fin de semaine placée sous le thème de la santé mentale, le Syndicat national des Indépendants a voulu connaître le ressenti psychologique de ses membres, entrepreneurs et indépendants. Et c'est préoccupant...

"Beaucoup d’indépendants (30 %) disent travailler plus de 60 heures par semaine. Plus de 60 % travaillent plus de 50 heures par semaine. Il n'est donc pas surprenant que 24 % d'entre eux indiquent souffrir de fatigue excessive", souligne le SNI*. Cette fatigue est l'effet le plus courant du stress vécu par les entrepreneurs. 90 % d'entre eux disent souffrir de stress au travail, 80 % d'entre eux en subissent les effets négatifs depuis plusieurs mois. Ça se traduit non seulement par une fatigue excessive mais aussi par des problèmes de tension et de découragement (13%).

Cercle vicieux : cet état qui demanderait du repos, un peu de recul et même un traitement sur le long terme ne conduit pas à un arrêt de travail : "Si vous savez qu'en tant qu’indépendant, vous ne percevrez pas d’indemnités d’incapacité de travail pour de courtes périodes de maladie (moins de 8 jours), on comprend pourquoi ils sont si nombreux à continuer à travailler. C’est un cercle vicieux. Maintenant que le Parlement fédéral est à nouveau en marche, le SNI demande l'adoption de lois qui faciliteront la vie de tous les entrepreneurs avec moins de charges administratives et moins de problèmes de personnel. L'objectif principal reste d'aligner le statut social des indépendants sur celui des salariés", argumente Christine Matthews, la présidente du SNI.

Les principales raisons de ce stress sont la surcharge de travail causée par les nombreuses charges administratives et les coûts associés, ainsi que les soucis de personnel. Le top 3 est complété par les factures impayées. "Le SNI continue d'exiger de nouvelles simplifications administratives", prévient la présidente. Investir dès maintenant dans la simplification administrative pourrait porter rapidement ses fruits, d'après le SNI.


* Enquête menée par le SNI auprès de 1574 entrepreneurs