Au total, 42 transferts ont été effectués lundi entre hôpitaux belges ou vers l'étranger, dont près de la moitié a été prise en charge par les hôpitaux de Flandre orientale.

Outre les transferts au sein d'un même réseau hospitalier (local), une répartition des malades entre les hôpitaux des différentes provinces du pays se fait depuis quelques mois, notamment via le centre de coordination de l'évacuation des patients (PECC). Les établissements qui atteignent leur capacité maximale d'accueil de patients Covid peuvent, grâce à ce plan, éviter la saturation en envoyant des malades là où des lits sont encore disponibles. Le PECC se charge de lister les places libres et d'organiser le transport.

Depuis le 1er octobre, 815 transferts ont été enregistrés au total par l'Institut de santé publique Sciensano, dont 436 via le PECC. Sur les 42 comptabilisés lundi (28 par le PECC), deux patients ont été redirigés vers l'Allemagne et 19 l'ont été vers la province de Flandre orientale, qui a accueilli le plus grand nombre de transferts en provenance des autres provinces belges (165 au total) jusqu'à présent. Suivent Anvers (105) et la Région de Bruxelles-Capitale (97).

En outre, 16 personnes ont été envoyées en Allemagne pour y être soignées.

Sur les 436 transferts organisés par le centre de coordination, 304 patients venaient de Bruxelles et 132 de Liège, deux parties du pays qui enregistrent de nombreux cas ces dernières semaines.