"Il y a quatre modèles de prévisions qui donnent des choses un peu différentes, mais la conclusion commune est qu'être strict durant quatre semaines ne suffira pas. Ces modèles disent: avec ce type de règles, certainement huit semaines", a affirmé le ministre mercredi soir au cours de l'émission "Terzake", sur la chaîne de télévision publique Canvas (VRT). "Je ne veux pas encore en tirer de conclusion, sauf celle-ci: nous allons devoir encore tenir longtemps. C'est un marathon, ce sera difficile", a ajouté Frank Vandenbroucke.

Selon le ministre de la Santé, le gouvernement a déjà anticipé sur la période sombre via l'investissement déjà annoncé au profit des médecins et des moyens financiers supplémentaires pour les hôpitaux.

"J'ai un accord de principe au gouvernement fédéral pour ajouter un volet de soutien financier en faveur des hôpitaux. Nous avons déjà accordé un soutien important. Il y a quelques jours, j'ai signé l'arrêté octroyant à titre définitif les avances accordées au cours des derniers mois", a affirmé par ailleurs le ministre.

Celui-ci a par ailleurs annoncé un investissement du fédéral dans la santé mentale. On vise l'entrée en fonction relativement rapide en première ligne de 1.500 psychologues, a-t-il dit.