En outre, découragement et anxiété augmentent au sein de la population. L'équipe derrière ce baromètre plaide pour un plan clair avec des objectifs concrets, qui insiste sur l'importance de nos comportements. La motivation des Belges a chuté à 41% cette semaine, alors qu'elle se situait entre 50 et 65% durant le deuxième confinement. Dans le même temps, les sentiments de découragement et de frustration augmentent. La situation devient compliquée sur le plan psychologique. La joie de vivre et la vitalité de la population sont au plus bas depuis le début des mesures, tandis que l'anxiété est plus élevée que jamais.

Les craintes découlent principalement du manque de perspective quant à l'évolution de la situation. Celle d'être contaminé n'est par contre pas plus élevée.

Certains Belges respectent aussi moins les mesures, même si ce n'est pas le cas de la majorité des répondants. "Nous sommes sur les genoux mais nous essayons de tenir bon", tel est le message qui ressort de ce baromètre, selon l'équipe qui en est à l'initiative.

Afin de relever la motivation des citoyens, celle-ci s'inscrit en faveur d'un plan clair, décrivant ce qui se passerait concrètement si les chiffres augmentaient ou quels assouplissements sont précisément prévus en cas de baisse des indicateurs.

L'équipe appelle également à des investissements pour le soutien psychologique et social.