Invité sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche" pour parler des dernières mesures prises au niveau fédéral, mais également régional et communautaire, Pierre-Yves Jeholet a tenu à alerter les citoyens belges. Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles a ainsi rappelé que "la situation était grave", et que c'est pour cela que la Wallonie et Bruxelles ont décidé d'aller plus loin que les mesures prises lors du comité de concertation. 

"Aujourd'hui, les mesures sont très strictes. Mais si elles ne sont pas respectées par tous, il n'y aura pas d'autres choix que de passer par un confinement total", a-t-il alerté. "Et un confinement total, ce n'est pas jusqu'au 19 novembre", a expliqué l'homme politique qui a tenu à rappeler que le déconfinement n'interviendrait probablement qu'au mois de janvier.

"Ceux qui veulent un confinement total aujourd'hui sont les mêmes que ceux qui critiquaient la semaine dernière la fermeture de l'horeca. (...) Croire que si on a un confinement total aujourd'hui, on pourra faire les fêtes de fin d'année, aller dans les magasins et faire la fête, c'est se tromper", alerte-t-il. "Si tous les citoyens ne respectent pas toutes les mesures, il y aura un reconfinement total, avec toutes ses conséquences".