Ce lundi, le gouvernement a décidé d'acter plusieurs mesures afin de réduire quelque peu l'impact de l'augmentation du prix de l'énergie sur les factures des Belges. Il a ainsi été décidé de réduire temporairement la TVA sur le gaz et l’électricité, d'offrir une réduction unique de 200 euros sur la facture pour les ménages qui se chauffent au mazout et, enfin, de réduire les accises sur le diesel et l’essence.

Des mesures qui ont été considérées comme trop légères et bien trop tardives par l'opposition. Le fait que la réduction de la TVA ne soit effective qu'au printemps et en été a également été largement critiqué. Ce jeudi, le Premier ministre, Alexander De Croo, a été interpellé à ce sujet à la chambre. Il a ainsi fait savoir qu'une réévaluation de la situation serait faite en septembre et que le gouvernement ne compte pas supprimer les mesures si le prix de l’énergie est toujours aussi élevé.

Le Premier ministre a également assuré que les mesures prises en Belgique étaient "plus rapides et plus larges" comparées à celles des Pays-Bas et de la France. "Ne venez pas dire que ce gouvernement ne prend pas de mesures par rapport à d’autres pays", a-t-il déclaré.