Le virologue s'est réjouit auprès de nos confrères du Het Laatste Nieuws de savoir le pic de la troisième vague " derrière nous". Selon lui, plusieurs signaux positifs dans les chiffres de la situation sanitaire montrent que nous " pourrions passer un bel été".

Premier point positif constaté par le porte-parole interfédéral : la diminution des admissions de patients Covid dans les hôpitaux. «Les admissions à l'hôpital diminuent depuis plusieurs jours d'affilée. Nous sommes maintenant autour des 200 admissions par jour", indique-t-il avant de poursuivre, "Le fardeau des soins intensifs diminue également très lentement. Mais il reste élevé avec 882 patients (Nldr : 892 ce mercredi). Vous pouvez voir que nous avons eu le pic et que nous descendons progressivement.". Le virologue estime ainsi auprès de HLN que ces chiffres montrent que nous sommes sur la trajectoire des prédictions. " Il y a quelques semaines, nous avons présenté des modèles avec le GEMS dans lesquels vous pouvez constater qu'une diminution soutenue des admissions à l'hôpital devrait se produire entre avril et mai, grâce aux vaccinations et à un certain nombre de mesures".

Steven Van Gucht pointe ensuite le taux de reproduction du virus qui est repassé sous la barre des 1, ce qui signifie que l'épidémie est dans une phase de léger ralentissement. "Le taux de reproduction du virus est maintenant inférieur à 1 (Ndlr : 0,896 ce mercredi). C'est important car cela confirme la tendance". Autre objet de réjouissance : "Le taux de positivité est maintenant à 8,9%. Nous testons plus, mais mais moins de tests reviennent positifs. Ce taux est en déclin continu.". Ainsi, même si les infections continuent elles d'augmenter (+ 1% ce mercredi), le virologue pense qu'elles vont commencer à diminuer dans les prochains jours.

"Ce bel été à l'horizon" est cependant conditionné au fait de respecter les mesures sanitaires, rappelle le porte-parole. Pour que les chiffres continuent de baisser, il faut "appliquer les assouplissements conformément à la réglementation".