L'été 2020, on l'aura compris, est loin de ressembler aux vacances précédentes. La situation est d'autant plus particulière pour les Belges désireux de voyager. Avec le classement des régions européennes en zones verte, orange et rouge, le panel des destinations se réduit considérablement et peut évoluer quotidiennement. Les Affaires étrangères mettent ainsi à jour régulièrement leurs avis de voyage, déconseillant ou interdisant de se rendre dans certaines régions, voire des pays entiers. Le virologue Steven Van Gucht a, quant à lui, pris les devants et d'ores et déjà demandé aux Belges de ne pas se rendre dans l'un de leurs pays de vacances préféré, l'Espagne.

Le porte-parole interfédéral a estimé, en effet, que la situation n'y est pas du tout rassurante. "Dans de nombreuses régions d'Espagne, le risque est assez haut, a averti le chef de service des maladies infectieuses chez Sciensano à nos confrères de Sudpresse. Particulièrement, dans le nord du pays: la province d'Aragon, la Catalogne, le Pays basque... mais aussi Madrid où le taux est presque le double de Bruxelles."

Soulignant la "grande inquiétude" qui existe au sujet de ce territoire, l'expert a expliqué que les membres du Celeval déconseillait vivement aux Belges de se rendre en Espagne.

Actuellement, les Affaires étrangères n'interdisent l'accès qu'à certaines régions d'Espagne, classées en zone rouge. C'est le cas de : la communauté autonome d’Aragon ; la communauté autonome de Navarre; la province de Barcelone et province de Lleida (communauté autonome de Catalogne); la province de Biscaye (communauté autonome du Pays basque) ; la province de Soria (communauté autonome de Castilla y Leon); les villes d'Aranda de Duero (province de Burgos), Iscar et Pedrajas de San Esteban (province de Valladolid).