La Belgique va-t-elle connaître une nouvelle vague? Une chose est certaine, les chiffres sont en augmentation depuis bientôt deux semaines. Conséquence directe: la Flandre passera à nouveau en zone rouge sur la carte de l'ECDC cette semaine. Actuellement, il y a 264 cas positifs pour 100 000 habitants. Chaque jour, plus de 2.500 personnes en moyenne sont infectées. Et nous avons un taux d'infection qui s'élève à 5,6%.

Pour le virologue, Steven Van Gucht, ces chiffres sont préoccupants: “Tout indique que nous sommes au début d’une vague d’infections”, a-t-il déclaré auprès de nos confrères de HLN. Cependant, il se montre encore prudent à ce stade. "La question de savoir si l’on peut parler d’une quatrième vague dépend de la façon dont on définit une vague. Avec environ 10% des lits de soins intensifs actuellement occupés, nous sommes encore loin d’une situation où les hôpitaux seraient pleins."

Malgré cette augmentation, Steven Van Gucht assure que l'heure n'est pas à la panique. "Ce n'est pas nécessaire grâce à notre taux de vaccination qui est élevé. Espérons qu’il ne s’agisse que d’une vague d’infections et qu’elle ne devienne pas une vague d’hospitalisations. Le pire scénario de 1.000 lits occupés par des patients covid en soins intensifs, nous n'avons pas à le craindre. Nous sommes déjà à la mi-octobre et, pour les chiffres actuels, nous sommes déjà plus tard dans la saison que ce que nous craignions il y a deux mois. Nous avons déjà gagné du temps."

Retrouvez les derniers chiffres de la pandémie de Covid en Belgique