Strip-Tease: Willy peut se rhabiller!

Belgique

V. Saintghislain

Publié le

Strip-Tease: Willy peut se rhabiller!
© Ronald Dersin

Le président du PS sanctionne le potentat binchois pro Kim Il Sung

BINCHE Le reportage spécial diffusé le 15 novembre dans l'émission Strip Tease de la RTBF et qui se penchait sur les tribulations d'une délégation parlementaire belge au pays du Matin calme, version communiste, n'aura pas réussi à faire basculer le régime de Pyongyang. Par contre, cette diffusion télé à heure de grande écoute aura servi à mettre les points sur les i au sein du Parti Socialiste, version Elio Di Rupo.

`Le président a été personnellement très choqué et très attristé par les propos tenus dans ce reportage par Willy Burgeon. M. Di Rupo, qui a été ministre de l'Education, a surtout été scandalisé par l'approbation donnée par M. Burgeon du système d'éducation nord-coréen´, confie-t-on dans le proche entourage du Montois. Elio Di Rupo ne pouvait non plus décemment ignorer la multitude de mails et de courriers outrés qui lui étaient adressés à lui ainsi qu'à cette formation politique qu'il s'évertue de dépoussiérer depuis son accession au pouvoir.

Après avoir entendu personnellement Patrick Moriau et écouté la version donnée par le potentat binchois, le président Di Rupo a pris ses responsabilités: il a lourdement sanctionné le fautif qui ne se verra plus confier à l'avenir la moindre responsabilité politique. Le mandat de Willy Burgeon à la présidence de l'Union des Villes et Communes mandat qui devait être renouvelé en mai sera même suspendu dès janvier. Après 24 ans d'échevinat, l'ex-président du Parlement wallon est relégué au rang de simple conseiller communal à Binche. Et encore, dans l'opposition, puisque son ennemi juré, le dissident André Navez, a raflé la majorité absolue au PS de Burgeon, Le Roi et Arena! Un échec politique qui n'a rien à voir avec la sanction Strip-Tease.

`Il n'y a aucun lien de cause à effet, jure-t-on au cabinet de M. Di Rupo. Encore moins une volonté de se rapprocher d'André Navez pour récupérer le pouvoir à Binche´. Dans la cité du Gille justement, les habitants condamnent unanimement l'attitude de Willy Burgeon. Même ses collègues du Collège l'ont informé de leur totale désapprobation. `Nous lui avons dit que nous n'étions pas très fiers de ses propos, que nous ne les partagions nullement, assure Armand Le Roi, le mayeur. D'un autre côté, je suis étonné que le président du PS réagisse aussi rapidement dans ce cas alors que nous lui demandons depuis longtemps de prendre une position claire par rapport à la création d'une fédération socialiste dissidente à Thuin´. Un autre pain sur la planche...

Newsletter DH Actu

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info