Comme nous vous l'annoncions ce matin, c'est bien Adrien Dolimont, le président du CPAS de Ham-sur-Heure (Hainaut), qui succède à Jean-Luc Crucke.

Plusieurs libéraux expliquent le choix du président du MR par la volonté de miser sur la jeunesse et la compétence. C'est ce qu'a confirmé Georges-Louis Bouchez en conférence de presse. "Avec Adrien Dolimont, nous avons fait le choix de la jeunesse, de l'expertise. C'est quelqu'un qui connait les chiffres et les réalités économiques de la région wallonne", a commenté le président libéral. Le chef de cabinet d'Adrien Dolimont sera Raphaël Dubois. "C'est une équipe jeune, dynamique et extrêmement compétente. A travers ces choix, nous avons montré que la situation budgétaire wallonne est une priorité pour nous", a ajouté M. Bouchez.

Par ce choix original, Georges-Louis Bouchez envoie un message aux cadres du parti : c'est bien lui qui décide...

Adrien Dolimont devra relever un fameux défi en reprenant le portefeuille du Budget wallon. Les finances publiques régionales sont en effet dans le rouge.


Echevin depuis ses 18 ans

L'actuel président du CPAS d'Ham-sur-Heure/Nalinnes (33 ans) est échevin depuis ses 18 ans. Yves Binon, le bourgmestre local, l'a systématiquement pris dans ses équipes. En parallèle, Adrien Dolimont suit des études d'ingénieur civil, puis se lance dans un doctorat. Il assume les deux, réussissant les études et les responsabilités politiques.

Jusqu'en 2018 où des tensions se cristallisent au niveau local : le jeune est élu chef de file par la locale MR, mais Yves Binon refuse de céder sa place historique de tête de liste. Un deal est passé: Dolimont se présentera aux régionales et si Binon est élu bourgmestre, Dolimont reprendra son écharpe à mi-mandat.

Mais au lendemain des élections, c'est la douche froide : à la région, la dévolution de la case de tête propulse Rachel Sobry (3.860 voix directes) au parlement wallon tandis qu'Adrien Dolimont (5.630 voix directes) n'obtient pas de siège. Au niveau communal, Yves Binon est élu bourgmestre (3.350 voix), Adrien Dolimont (2.757 voix) devient président du CPAS, mais à la mi-mandat le bourgmestre refuse de lui céder sa place, le jeune s'en dira finalement "déçu".

> A lire aussi : Dolimont, le double coup du MR

Lucie Demaret ne remplacera pas Dolimont à la présidence du CPAS d'Ham-sur-Heure

Au sein de la section MR de cette commune, la règle est simple, les membres du collège (à l’exception du bourgmestre dont la désignation en Wallonie est régie par un décret) sont désignés en fonction de leur score au scrutin communal (en l’occurrence celui de 2018 dans ce cas précis). Et la personne qui se situe aujourd’hui à la place idéale pour prétendre à monter dans le collège n’est autre que Lucie Demaret, qui siège actuellement comme conseillère communale et qui occupe aussi la vice-présidence de l’ISPPC, l’intercommunale de santé publique du Pays de Charleroi. Lucie Demaret est également la compagne du président du parti, Georges-Louis Bouchez. 

Toutefois, côté du MR, on nous signale, pour l’heure, que Lucie Demaret devrait refuser le poste afin d'éviter toute critique de népotisme.