Belgique

Le syndicat policier n'a pas prouvé qu'il comptait 10% d'affiliés au sein du corps de police.

Grosse tuile pour le Syndicat National du personnel de Police et de Sécurité (SNPS) : il vient de perdre sa représentativité syndicale. Concrètement, cela signifie que le syndicat ne pourra plus siéger au comité de négociation et aux comités de concertation des services de police. Le syndicat perd également dix de ses douze permanents syndicaux.

Pour bénéficier d’une représentativité à la table des négociations, tout syndicat de police doit prouver qu’au moins 10 % du personnel de police lui est affilié. Un calcul est effectué tous les six ans. D’après nos informations, il semble que les instances du SNPS n’ont pas rentré la preuve du nombre suffisant de leurs membres à temps au ministère de l’Intérieur. La date limite était fixée à la fin du mois de janvier. Il y a entre 48.000 et 50.000 policiers en Belgique. Pour pouvoir participer aux négociations, le SNPS devait donc prouver qu'il avait entre 4 800 et 5 000 affiliés.

La perte de ce statut risque de coûter cher au SNPS. Sur un plan financier d’abord. Chaque syndicat ‘officiel’ reçoit en effet de l’argent de l’Etat, une prime syndicale d’environ 100 euros par an par affilié. Cet argent est généralement rétrocédé à chaque affilié en fin d’année. C’est aussi l’Etat qui paye les permanents syndicaux.

Sur un plan comptable pur ensuite. D’après une source syndicale, "s’ils ne sont plus représentatifs et qu’ils ne savent plus payer de prime syndicale à leurs affiliés, ils risquent de perdre au moins un quart de leurs membres. Leur seule issue est qu’ils disposent d’un solide bas de laine". Quant aux permanents, ils perdent leurs droits à des jours de congés payés, là encore, par l’Etat belge.

Désormais, seules la CGSP (Centrale Générale des Services Publics – Police), la CSC (Confédération des Syndicats Chrétiens – Services publics – Police) et le SLFP (Syndicat Libre de la Fonction Publique – Police) disposent d’une représentativité suffisante pour siéger à la table des négociations. Nous avons tenté de joindre les instances dirigeantes du SNPS ce matin, sans succès.