Belgique

Elles terminent à un point de la Belgique. Mais huées...

BRUXELLES Là où la Turquie présentait un véritable show de trois minutes, avec cette robe extraordinaire de la chanteuse Sertab Erener, suivie de quatre traînes roses que manipulaient les danseuses, les deux filles de tATu ont décidé de faire dans l'extrême simplicité. Yulia et Lena portaient le même jean et le même T-Shirt blanc flanqué d'un immense 1 qui affichait certainement des ambitions réellement démesurées.

On les attendait torrides. Tout au plus, parfois, elles se sont tenu quelques petites secondes par la main. Au pire, en fond de scène, elles se sont rapprochées à dix centimètres l'une de l'autre, le temps de se regarder dans le blanc des yeux. Puis c'était tout.

Remarquez que la télévision lettone, par prudence, décida de les filmer assez souvent de très loin. Toujours est-il que leurs promesses d'une apparition sulfureuse sur la scène de l'Eurovision étaient loin d'être tenue.

On les attendait surtout avec une chanson bien plus efficace que celle-là. Il faut bien en convenir: tATu n'a rien montré! Ni de musical, ni de talentueux.

Une victoire aurait été un scandale. Même cette troisième place, à un point seulement de Urban Trad, est totalement imméritée.

La preuve, c'est que dans la salle, à Riga, ce public qui avait été si prompt à applaudir leur apparition, en leur faisant le plus fort des triomphes, s'est mis à huer tous les jurys qui accordaient de beaux points à la Russie.

© La Dernière Heure 2003