Validée ce lundi par le conseil du MR, elle figure dans le programme du parti.

Le bureau du MR s’est réuni ce lundi à Bruxelles.

Entre autres propositions, le conseil du parti a validé dans son programme électoral la proposition de taxer le kérosène, au niveau européen.

De quoi potentiellement faire augmenter sensiblement le prix des billets d’avion…

Le programme officiel devra encore être validé par le congrès du MR, le 24 mars, après consultation des militants.

L’objectif est d’adapter la fiscalité à l’impact environnemental des voyages en avion et de mettre en place une forme d’accises sur le carburant utilisé par les avions. Les charters aériens émettent en effet d’importantes émissions de CO2. Cette piste a été retenue, face à celle consistant à taxer directement le billet d’avion comme déjà pratiqué dans certains pays d’Europe.

Car Contrairement à une taxe directe sur les billets d’avion, le procédé retenu impacterait aussi bien les entreprises, le fret, que les vols commerciaux.

Cette taxe supplémentaire s’accompagnerait d’une baisse de la taxation sur le travail.

Si le MR figure au prochain gouvernement fédéral, il défendrait cette demande au Conseil de l’Europe.

La proposition avait déjà été soutenue par Georges-Louis Bouchez, délégué-général du MR, dans une interview accordée à La Dernière Heure la semaine dernière.

"Il y a une différence entre une taxe qui augmentera le prix des billets d’avion et imposer de ne pas prendre la voiture pour aller travailler à des gens qui n’ont pas le choix", nous expliquait-il.

Par ailleurs, le bureau du MR a validé la proposition de taxer les Gafa, comme Facebook, Google ou Amazon.