"Tous les vols opérés par des équipages basés à l'aéroport de Charleroi et à Brussels Airport ont été annulés", a-t-il assuré. Le syndicat chrétien et son pendant flamand, l'ACV Puls, protestent notamment contre le manque d'avancées dans les discussions sur une nouvelle convention collective concernant les salaires et les primes du personnel de cabine.

"Il y a 6 mois que nous avons mis sur la table une proposition et rien n'avance. Ce week-end, malgré la grève, nous n'avons eu aucun contact avec la direction", a poursuivi le responsable de la CNE.

Dans un communiqué publié jeudi, la compagnie avait de son côté accusé le syndicat d'avoir "abandonné les négociations" et d'avoir déclenché une "grève unilatérale". "La CNE prétend vouloir " donner une leçon " à Ryanair, mais malheureusement, ce sont les clients de Ryanair qui sont perturbés et affectés par ces grèves inutiles", avait ajouté la direction.

Le mouvement de grogne, entamé vendredi matin, prendra fin ce dimanche à minuit après avoir impacté des milliers de voyageurs. Aucune autre action n'est prévue pour l'instant mais la CSC prévoit d'organiser prochainement une réunion à Bruxelles avec d'autres syndicats européens "afin de voir comment coordonner une grève européenne l'été prochain", a averti Didier Lebbe sans en dire davantage.