C'était le point de tension le plus vif de ce Codeco du mercredi 14 avril, particulièrement animé. Celui où l'écart entre la ligne "dure" Vandenbroucke - De Croo et celle des indépendants/employés du secteur privés de travail depuis de nombreux mois, soutenus par une grande partie de la population et relayés par l'immense majorité de la classe politique, était le plus grand.

Pour les deux premiers, tenir la promesse de rouvrir les restaurants et bars le 1er mai comme espéré et annoncé lors du Codeco du 24 mars serait un risque à ne prendre sous aucun prétexte, au regard de la situation épidémiologique actuelle (945 lits occupés en soins intensifs, plus de 3.100 personnes actuellement hospitalisées dans le pays).

Pour les seconds, trop c'est trop, il faut à tout prix rouvrir, "ne pas manger sa parole" (Denis Ducarme), au risque d'assister à un passage en force de certains restaurateurs et cafetiers, acculés moralement et financièrement.

Ce point très chaud a été programmé à la fin de la réunion de ce mercredi. Il a cristallisé pas mal de tensions. La DH apprend, à 15h30, après 6 heures 30 de débat très âpre que les terrasses ouvriront bien le 8 mai. Le couvre-feu sera levé à la même date.

La réouverture des terrasses devrait s'accompagner d'un maintien des aides du gouvernement.

Les protocoles d'ouverture doivent encore être définis, avant la fin du mois d'avril. Car une limitation de capacité par terrasse doit être mise en place. Il semble qu'on se dirige vers des tables limitées à 4 personnes ou à votre bulle sociale (votre ménage).

La réouverture totale du reste de l'Horeca (bars, restaurants, cafés), donc en intérieur, n'aurait pas lieu avant le mois début du mois de juin. Cela correspond aux recommandations du dernier rapport des experts.Elle serait liée à une condition: descendre sous la barre des 500 lits de soins intensifs occupés par des patients Covid, contre 945 ce lundi. Selon certains sources, cette barre des 500 serait indicative.

En outre, une interdiction nocturne de se réunir à plus de trois personnes en extérieur après minuit, en plus du foyer, a été décidée afin de servir de garde-fou à la levée du couvre-feu qui prendra place le 8 mai. La journée, ce nombre s'élève à 10 personnes (bulle extérieure de 10).

On pourra également accueillir deux personnes à la maison, si elles sont membres du même foyer, à partir du 8 mai. La bulle de 1 sera donc élargie.

Le plan plein air serait remis en application le 8 mai. Pour rappel, ce projet avait été mis en place le 8 mars, avant d’être placé en pause lors du dernier Comité de concertation. En quoi consiste-t-il ? Le plan comprend l’autorisation des activités en plein air pour tout âge jusqu’à 10 personnes (entraînements sportifs, etc.), des manifestations d’au maximum 50 personnes pour la culture, les événements et les cultes, et notamment la reprise des parcs d'attraction.

Les décisions ne sont pas encore tombées s'agissant de l’événementiel, le sport (dont le sport professionnel) et de la culture. Un nouveau comité de concertation sera programmé d'ici une dizaine de jours pour se pencher spécifiquement sur ces matières. Leur reprise ne devrait pas intervenir avant juin.

Une conférence de presse aura lieu à 17h.