Les tests PCR pour ceux qui doivent être testés après un contact à haut risque ou en cas de symptômes du Covid-19 continuent, eux, à être intégralement remboursés, tout comme le test obligatoire pour les voyageurs revenant d'une zone rouge. Seuls ceux qui veulent voyager et doivent se faire tester avant doivent payer ce test PCR, désormais, donc, à un moindre coût.

Cette réduction du prix tient notamment compte du coût de l'opération de réalisation d'un test PCR, ainsi que les matières premières nécessaires à celle-ci, explique-t-on à l'Inami.

Le montant qu'une personne ayant des projets de voyage doit débourser pour un tel test n'est pas fixé pour le moment. "Il n'y a pas d'arrêté royal qui le détermine, et il n'y a pas de prix minimum", explique An-Sofie Soens, de l'Inami. Dans de nombreux cas, le prix est de 46,81 euros, mais certains centres de tests demandent beaucoup plus, par exemple pour un examen dans le cadre d'une procédure d'urgence.

Le coût représente un problème pour de nombreux Belges qui souhaitent voyager l'été prochain, maintenant qu'il est clair que tout le monde n'aura pas reçu sa première injection de vaccin contre le coronavirus à la mi-juillet. Ceux qui sont dans ce cas, mais qui veulent quand même passer la frontière devront dès lors présenter un test Covid négatif récent.

Le ministre fédéral de la Santé publique, Frank Vandenbroucke, s'est déjà déclaré favorable à un test PCR bon marché, voire gratuit, pour les personnes qui n'ont pas encore eu la chance d'être vaccinées contre le Covid-19, mais qui veulent quand même voyager.

Selon l'Inami, le prix de revient d'un test PCR pourrait encore "évoluer", mais sa porte-parole souligne que les discussions à ce sujet sont encore "en cours".

Voyages à l'étranger: faut-il rendre les tests PCR gratuits ?

Votes clôturés

Oui, pour tout le monde, mais en nombre limité 40,1%
Uniquement pour les plus démunis et/ou non vaccinés 13,8%
Non, celui qui part en vacances peut payer un test PCR 46,1%

6623 votes